Installée au CDI, les œuvres du peintre dijonnais Serge Gil ont impressionné les élèves tant les couleurs les ont interpellés ainsi que les protagonistes dépeints. Serge Gil après des années de droit, devient juriste, passionné de peinture, avalant avec boulimie toutes les œuvres picturales, les visites de galeries, les musées, s’adonne à la peinture et dès les années 80 pratique une peinture impressionniste avant de revenir à une peinture plus classique. C’est au début des années 2000 qu’il ressent le besoin de rompre radicalement avec ce classicisme en changeant de technique et en utilisant l’acrylique, le noir et le blanc. En 2003, l’espace, le ciel, l’architecture, la couleur, lui deviennent nécessaires et on voit aujourd’hui dans ses œuvres une filiation stylistique avec la pop art, la figuration narrative, l’hyperréalisme, la BD. Il cherche également à transmettre les sensations générées par l’hyper urbain (envahissement et agressivité). Les élèves d’Emiland Gauthey ont aimé ses toiles aux couleurs crues, c’est par ces couleurs que l’artiste exprime non pas la violence mais l’agressivité du milieu urbain et les sensations que cela génère. Et les élèves ont bien compris le message lors de ce vernissage tant ils sont repartis enchantés.